Tout ça manque tout de même cruellement de zombies.

Je tiens  à me rouler aux pieds (en remuant la queue) de toutes les blogueuses, célèbres ou anonymes, qui dissertent à longueur de pages sur leurs pertes blanches, leurs horoscopes rose bonbon, la première dent de leur petit dernier, leur nouveau modèle de napperon au crochet, leur dernière recette de courgettes en papillotes, la  collection Vuitton printemps-été 2010, les crèmes de nuit Avène, les crèmes de jour L’Oréal, la couleur de leurs chaussures et aussi celle de leur caca.
Sans ces dizaines de sources d’inspiration, le Pas Blog (de fille) n’existerait pas.

La fille qui venait de découvrir qu’elle était l’arrière-petite cousine d’Albert Einstein (du côté de sa tante)(par alliance)

L’autre jour, Loutre a décidé de m’emmener voir un spécialiste.

Pas un spécialiste comme le docteur Pilchard, qui soigne les rhumes, les hémorroïdes et les accidents domestiques, mais un spécialiste de la tête qui fait des diagnostics pour savoir si tu es un débile mental ou un Prix Nobel.

Moi, j’étais pas trop pour et je trouvais que c’était une idée bizarre, et je me suis pas privée de lui dire.

– Mais enfin POURQUOI ? Pourquoi je dois aller voir un type qui fait des tests sur le cerveau des gens ?

– Parce que j’ai beau retourner le truc dans tous les sens, c’est statistiquement IMPOSSIBLE d’accumuler autant de conneries en UNE SEULE journée, semaine, année, dans une putain de VIE. Y’a forcément quelque chose qui cloche chez toi. C’est peut-être congénital, je sais pas.

Et là y’a mon smartphone qui a vibré, et c’était un SMS de ma maman qui disait « En tout cas, ça ne vient pas de mon côté ».

Lire la suite

La fille qui rejouait Le Grand Bleu dans les égoûts de Bazouge-La-Pérouse avec un tuba et des palmes de chez Decathlon

Hier, on a constaté des problèmes avec notre électricité campagnarde.

J’étais en train d’écrire des grosses bêtises sur mon blog (une blague à propos du Père Paul, qui est le curé de la paroisse d’à côté et qui est parti à la prison de la ville pour des histoires de sexe avec la truie de madame Nedelec, ça a bien mis le bazar au village et tout le monde en parle au bar- tabac-PMU « Chez Nénesse » qui est l’endroit où les gens du village font de la politique après la messe).

J’étais en train d’écrire « et puis après, ça a fait des histoires » quand tout à coup, mon ordinateur a fait « POUF » et puis il s’est éteint sans prévenir. A l’étage, j’ai entendu plein de gros mots et puis un grand « boum », et puis encore plein de gros mots et c’était Loutre qui avait plus de lumière dans la douche.

Moi, j’étais pas jouasse d’avoir perdu tout mon travail d’humour et de grande finesse et je commençais déjà à pleurer et à envoyer des objets contre le mur pour apaiser la frustration qui grandissait dans le dedans de moi, et Loutre a descendu l’escalier à poil et y’avait une grosse bosse toute bleue sur son front et de l’eau qui dégoulinait sur les marches, ça faisait « splitch » et « floc ».

Lire la suite
Catégories : Mère Nature, le retour à la terre et toutes ces conneries | Un commentaire

La fille qui hésitait vaguement à comparer son expérience de la maternité à celle de Rosemary Woodhouse

Quand Phlegmon était plus jeune, comme y’avait pas de COVID, on se fendait parfois d’une colo très hype en été.
Par exemple, y’a deux ans, Loutre et moi on lui a proposé de visiter l’Afrique du Sud, pour se reconnecter avec ses racines Noires et découvrir les histoires horribles de l’Apartheid et tout ça.
Et comme on avait passé trois semaines sans nouvelles, ben quelques jours avant son retour on lui a quand même envoyé un SMS à vingt balles qui disait : « T’as aimé ? Retour toujours prévu après-demain ? T’as visité le musée de l’Apartheid ? La maison de Mandela ? T’as pensé à ton arrière-grand-mère et à ton grand-père ? ».
On a attendu longtemps la réponse. Très longtemps. Du coup on a préféré monter se coucher, mais y’a mon iPhone qui nous a réveillé à trois heures du matin avec un SMS qui disait « Tkt, tout OK. GT en boîte ce soir donc pas vu ton SMS. Ici KFC cool et moins cher ! Retour OK le 24. C ki Mandela ? »
On s’est regardé avec Loutre, et on a allumé la télé pour regarder le télé-achat en sanglotant.

Lire la suite
Catégories : Varices, hémorroïdes et autres joies indescriptibles de la maternité | 3 Commentaires

La fille qui venait d’assassiner Poulidor pour une poignée de gélatine fabriquée à Shenzhen

Moi, j’aime pas trop le sport.
C’est pas parce que je trouve ça bête ni rien, c’est juste que je comprends pas trop pourquoi des gens aiment faire des choses qui font mal dans le dedans du corps juste pour le plaisir de sentir la douleur.
Chaque fois que Loutre a voulu que je fasse du sport, ça s’est pas très bien terminé, comme quand on a voulu faire du vélo dans la Gorge aux Loups, qui n’est pas une vraie gorge et où y’a pas de vrais loups, et moi j’avais pas compris qu’il n’y avait pas de vraie route non plus mais seulement un sentier plein de caca dans une forêt, et ça glissait beaucoup et il fallait pédaler très fort, et j’ai fini dans l’étang des Anguilles de Saint Goulven, qui est un vrai étang avec de vraies anguilles (mais où y’a pas de vrai saint), et je suis rentrée à la maison en pleurant et Loutre a trouvé une anguille à moitié morte dans mon teeshirt et j’ai dit que je ferais plus jamais de vélo.

Lire la suite
Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Un commentaire

La fille qui avait confondu le Chemin des Dames et la route des filles de Madame Claude

 

Aujourd’hui c’est le Onze Novembre (avec des majuscules).
Moi, je suis pas très calée dans les histoires de la France, mais Loutre s’y connait beaucoup mieux, c’est pour ça que je sais que c’est la date de l’Armistice de quand on a niqué les Allemands pour la première fois.
Dans notre campagne bretonne loin de la ville, on rigole pas avec les soldats qui sont morts, parce que y’a beaucoup de personnes pas très jeunes qui habitent dans des fermes isolées qui ressemblent à la maison de la famille Sawyer dans Massacre à la tronçonneuse, et qu’elles ont souvent un papa ou un grand-oncle qui est mort dans les tranchées.
Nous, on a toujours été très volontaires pour s’intégrer dans la vie rurale de la campagne, et donc on va régulièrement à la Fête de l’Andouille ou à la Kermesse de Saint Goulven (un monsieur qui transformait le lisier en lingots d’or et qui fait jaillir la feunteun sant goulven, qui est une fontaine de chouchen que tu peux trouver à Saint-Didier, où il y a beaucoup de problèmes d’addiction).
Et donc, chaque année, on va aussi aux fêtes données pour commémorer les messieurs qui sont morts dans les tranchées, pour montrer notre solidarité et notre forte volonté d’intégration.

Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.