La fille qui égrenait ses meilleurs souvenirs avant d’être intubée par un gynécologue en retraite

Avec toutes ces histoires de virus qui ont des noms de boissons alcoolisées, je dois dire que même moi, je commence à avoir un peu peur.
C’est pas qu’il y ait grand-monde dans notre campagne bretonne (à part le Claude, au lieu dit « Le Bec de Lièvre » (je t’en ai déjà parlé y’a un moment), on est plutôt pas envahis.
Mais bon, je me dis qu’il suffit que j’aille chez Brico-Dépôt acheter une clé haleine  à l’aine  une clé pour serrer des choses qui se serrent, et que je tombe sur Jacques au rayon anabolisants pour ruminants, et même si on se fait pas la bise, eh ben va savoir ce qu’il pourrait me transmettre à distance (à part sa passion sexuelle pour Frédéric Nihous, qui doit être sacrément contagieuse vu que beaucoup de conducteurs de tracteurs la partagent). 

Donc oui, depuis quelques jours  j’ai des angoisses dans le dedans de moi.

Ca fait rigoler Loutre, qui me dit que ce sont juste des gaz provoqués par le soda et les nouilles japonaises (j’ai acheté 20 packs de soda et 30 boites de nouilles japonaises, et aussi l’intégrale « John Carpenter » en DVD, alors je pense être bien préparée pour la fin du monde).

Moi je sais que ce ne sont pas des gaz, ni une descente d’organes (tante Chochanna  en a fait une un jour pendant le repas de חג החנוכה, alors je sais ce que c’est, ça ressemble à un remake d’Alien mais à la verticale) (pas à l’horizontale).

Je fais des rêves terribles, dans lesquels y’a plus assez de médecins réanimateurs dans l’hôpital local (qui compte 10 lits de médecine et 120 lits d’EHPAD), et alors ils sont obligés d’appeler des médecins qui ne travaillent plus parce qu’ils sont trop vieux, et donc ils appellent le docteur Pilchard pour m’intuber parce que je peux plus respirer, et le docteur Pilchard c’est le gynécologue qui a mis au monde le Claude en 1938 (au lieu dit « Le bec de Lièvre »), et il se penche sur moi avec un spéculum et il ouvre ma bouche, et je l’entends dire à l’infirmière « Putain il est étroit, ce col ».

Après, je me réveille en hurlant « NON ! PAS LE FROTTIS AVEC LA SONDE D’INTUBATION, NE CONNECTEZ PAS MON UTERUS AU RESPIRATEUR ! »

Alors Loutre se réveille en sursaut, Ted Bundy se met à hurler au rez-de-chaussée, Jujube (c’est notre nouveau con de chien) aboie parce qu’il pense qu’un voleur est entré dans la maison (qu’il est con, ce Jujube) et tous les chats de la maison sont accrochés au plafond, et le lait des poules se met à tourner dans les coquilles de leurs oeufs.

Pour essayer d’apaiser ces angoisses existentielles à propos de ma vie et de ma mort et du docteur Pilchard, je fais la liste de toutes les belles choses qui ont traversé mon existence.

L’image la plus belle qui me vient dans ces moments-là, c’est souvent celle de Phlegmon qui met sa toute petite main boudinée dans la grande main de Loutre, au Groin du Sud en 2006.

Le Groin du Sud, moi aussi je pensais que c’était un élevage de porcs dans le Finistère mais en vrai, c’est un très joli endroit face au Mont Saint Michel en Normandie, qui est l’endroit de naissance de Loutre si tu le savais pas.

Dans mon souvenir, Phlegmon marche comme un p’tit pingouin hydrocéphale trop mignon sur ses p’tites jambes, et Loutre la guide avec confiance jusqu’aux rochers qui font face au Mont Saint Michel, et le soleil se couche dans la mer et les mouettes crient comme des fantômes dépressifs, et c’est magnifique tout cet amour et cette harmonie familiale.

(Dans la vraie vie, ce jour-là Phlegmon s’est ramassée comme une merde en bas de rochers, après on a visité le Mont Saint Michel qui est une sorte de Disneyland tout pourri vu qu’il n’y a même pas de Space Mountain, Phlegmon a vomi toute son omelette Mère Poulard à 25 balles, et Loutre a croisé Pélagie, une copine de lycée qui était maintenant caissière chez Décathlon à Cherbourg et qui nous a tenu la jambe pendant deux heures sur le mariage de Gisèle et Eudes qui étaient aussi dans leur classe à Mangetesmortsville, et moi j’ai eu envie de mourir).

Aujourd’hui avec toutes ces angoisses de virus, ce souvenir que je chéris très fort me permet d’éloigner la peur et me rend plus forte pour affronter l’avenir (et pour arriver à buter le boss de la grotte des Nibelüngen dans Skyrim, qui est vachement difficile à battre si tu le savais pas).

L’autre soir, j’étais encore en train de me rappeler ce moment magique quand j’ai entendu Loutre à l’étage qui commençait à parler un peu fort.

–  Phlegmon ?
– (……..)
– Phlegmon ? T’es dans la salle de bain ?
– (Oui … ghtyqdqxxx …douche)
– Tu prends ta douche ? TU PRENDS TA DOUCHE ?
– (xuipoofqf^quf)
– Tu te FOUS DE MA GUEULE ! Il est 23h30 ! On avait dit qu’on arrêtait de solliciter le chauffe-eau à partir de 22h, BORDEL ! Y’a SATURATION du tableau électrique, entre vos consoles de MERDE, les radiateurs de MERDE, la bouilloire, le four, le mixer, le vibromasseur de ta grand-mère et le PUTAIN DE CHAUFFE-EAU !
– (….)
– BOUGE TON CUL !!!
– (J’t’emmerde)
– QUOI ? QUOI ? Tu veux que je défonce la PORTE ? T’as dit quoi ? T’as dit QUOI ?

Moi, j’allais monter expliquer à Loutre et Phlegmon que mon souvenir du moment magique à chérir toute ma vie commençait à tourner un peu à l’invasion du Koweit, et que mes angoisses étaient en train de remonter à toute vitesse depuis mon oesophage, mais quand je venais de me lever et que j’étais en train de traverser le salon, on a entendu « clac » et tout est devenu noir, et c’est vraiment pas de chance que Loutre ait été en train de redescendre l’escalier, parce que s’il y avait eu la lumière, cet accident bête ne serait jamais arrivé, et on aurait pas fini à l’hôpital local, et le docteur Pilchard aurait pas eu besoin de faire des points de suture sur la tête de Loutre avec du fil de pêche (« Râlez pas, on a plus que ça mais c’est du Kristal Fishing, c’est pas non plus d’la merde chinoise à deux balles »).

J’espère que Loutre reviendra habiter à la maison bientôt.

Je sais même pas s’ils ont des spéculums et du fil de pêche, à  Kounia-Ourguentch.

 

 

Catégories : Hypocondrie, névrose d'angoisse et conversion hystérique, Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “La fille qui égrenait ses meilleurs souvenirs avant d’être intubée par un gynécologue en retraite

  1. Anne-Gabrielle

    Merci pour la barre de rire !!! Encore encore 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :