La fille qui génocidait des Davidiens à Waco en lisant la Divine Comédie

 

Avec Phlegmon, on s’est un peu pouillées pour savoir qui aurait accès à la télé pendant la confination.

Elle, elle est obsédée par un truc qui s’appelle JoJo’s Bizarre Adventure (ジョジョの奇妙な冒険, JoJo no kimyō na bōken en phonétique) et qui ressemble à un remake de Ken le Survivant, mais sans les blagues et en version originale. C’est rempli de messieurs très musclés, très huilés et très forts en kung-fu, qui sont tous homosexuels mais sans vraiment le savoir et qui déchainent les pouvoirs des esprits qui sont à l’intérieur d’eux pour se battre à coups de boules de feu en criant très fort « AHEUUUIIIKÔÔ ».

Moi, je m’occupe l’esprit en jouant à Far Cry 5, qui est un jeu de réflexion et d’intelligence dans lequel tu évolues  au milieu de citoyens américains habillés en salopettes bleues et en teeshirts « Make America Great Again », dans un endroit un peu perdu qui s’appelle le Montana, et où tu dois exterminer à peu près tout le monde au lance-flamme en disant le plus de gros mots possibles.

Le souci c’est que ma console de jeu, elle est branchée sur la même télé que Netflix, qui est notre fournisseur en séries et en films de zombies.
Du coup avec Phlegmon, des fois, c’est tendu.

– AHEUUUIIIKÔÔ !
– Vas-y dégage, ça fait deux heures que tu te crames les neurones avec ta japoniaiserie, c’est un peu mon tour!
– Mais naaaaaan, attends, l’épisode est presque fini !
– M’en fous, j’ai une heure de pause et j’ai BESOIN de mettre le feu à des citoyens américains.
– Attends, attends, c’est l’épisode Za Fūru’ no Igī to Gebushin no Ndūru, c’est mortel !
– Eteints-moi cette merde sinon je vais te Fūru ta tronche comme il faut, petite égoïste !
– TU ME PARLES PAS COMME CA, OKAY ? J’ai plus cinq ans, non plus !
– BEN TANT QUE T’EN AS PAS DIX-HUIT, C’EST MOI QUI DECIDE !
– Ha ha ha, ça m’ferait mal !
– Justement, ça va t’faire mal !

Et donc là en général, Loutre débarque, il y a un silence de mort qui s’installe, on entend juste la télé qui crie AHEUUUIIIKÔÔ, Phlegmon et moi on se prend LE regard, Loutre s’installe dans le fauteuil, prend la télécommande, et après les messieurs qui ont pris des hormones disparaissent de l’écran et sont remplacés par LA GOULE.

LA GOULE, c’est une scientifique qui passe tous les soirs à la télé sur France 5 dans une émission très sérieuse où des gens qui portent des cravates et des lunettes discutent des conséquences de la confination, de la crise économique mondiale qui nous pend au nez, du temps qui reste à vivre à Boris Johnson et du prix au kilo des courges butternut, et donc dans cette émission y’a une scientifique très sérieuse mais pas très jolie qui ressemble à une goule sauvage de Fallout 4, et c’est pour ça qu’avec Phlegmon, on l’appelle LA GOULE.

Quand LA GOULE apparaît sur l’écran, on sait qu’on a plutôt intérêt à se faire toutes petites et à laisser Loutre écouter toutes ces choses très sérieuses et très graves, alors on se fait un doigt d’honneur en silence et puis on prend une B.D ou la Nintendo pour s’occuper et ne pas se taper dessus, et Loutre se met à soupirer de plus en plus fort sans rien dire, et puis on sait qu’on doit remonter dans nos chambres quand Loutre finit par hurler « Je vis avec DEUX ados attardées » et par expliquer que sa valise est prête, que son départ pour Oulan-Bator ce sera demain à 6h du matin, qu’on verra comment on se débrouillera pour survivre sans riz gratiné aux lentilles et au sésame vu qu’on sait même pas se faire cuire un oeuf, et qu’on regrettera toute note vie son départ, et qu’on est vraiment insupportables, insupportables, insupportables (trois fois).

Alors l’autre soir j’étais vraiment très jouasse d’avoir la télé pour moi toute seule, rapport au fait que Phlegmon était dans sa chambre en train de se brûler le nombril et de se piercer la paupière gauche, et que Loutre était en train de bouquiner dans le jardin (« Histoire des Cathares:  Hérésie, Croisade, Inquisition Du Xième Au Xivème Siècle« , de Michel Roquebert).

J’étais en train de tuer plein de types barbus quand Loutre a débarqué dans le salon, et je sais pas si c’était pour faire la paix ou quoi, mais pour la première fois, ma console de jeu a eu l’air de l’intéresser un peu.

– C’est quoi, ton jeu pour débile léger ?
– C’est Far Cry 5, ça se passe dans le Montana, tu dois délivrer toute une vallée peuplée de rednecks américains patriotes qui sont tyrannisés par une secte évangélique encore plus intégriste et violente qu’eux.
– Tout un programme, j’en ai la glotte qui frémit.
– ….
– C’est qui la vieille dame sur l’écran ?
– C’est un personnage du jeu. En fait y’a plusieurs personnages qui peuvent venir avec toi quand tu pars cramer des fanatiques avec ton bazooka.
– (Y’A RIEN DE MIEUX QUE LE P’TIT CUL DE XANDER QUAND IL L’AGITE COMME UNE SALOPE EN LAVANT MA VOITURE !)
– Qu’est-ce que c’est que ça ???
– Ben chaque personnage a sa propre personnalité…Elle, c’est une cougar …
– Et c’est qui « Xander » ???
– Le jeune livreur qu’elle se tape dans l’arrière-boutique.
– Et lui c’est qui ?
– C’est un autre personnage que tu peux aussi embaucher pour aller empaler des fanatiques sur des fourches.
– (J’VAIS PAS T’MENTIR, CA FAIT SIX JOURS QUE J’AI PAS CHIÉ.)
– ….
– Oui, il est assez nature comme garçon…
– (J’ARRIVE DANS DEUX GOUTTES ! CA VEUT DIRE QUE J’SUIS EN TRAIN D’PISSER !)
– ….
– Ahem.
– Non, non, c’est passionnant. Continue. Vraiment.
– ….
– (ON VA VOUS COUPER LA BITE ET LA FAIRE BOUFFER AUX CASTORS !)
– Tu peux aller bouquiner si tu veux, hein…
– J’insiste. Je veux COMPRENDRE.
– C’est que je suis pas très à l’aise, avec toi qui regarde par-dessus mon épaule et tout…
– Je me demande bien pourquoi.

Après ça, j’avais plus tellement envie de jouer, j’avais l’impression d’avoir un mélange de Jean Jaurès et de René Coty derrière moi, ça me rappelait un peu madame Chavert en sixième, avec ses grosses lunettes et son air de toujours avoir envie d’envahir la Pologne.

Vu que je me sentais pas bien, j’ai perdu très vite ma partie et je me suis fait trouer la peau par 78 balles d’AK-47 derrière la grange du vieux Mac Grégor, et un fanatique barbu en caleçon long et sale est venu cracher sur mon cadavre encore chaud et a crié « PRENDS CA DANS TA GUEULE, FILS DE PUTE ! », et Loutre m’a regardée comme si j’étais une sorte d’insecte avec douze pattes et des poils partout et la tête de Margaret Thatcher.

Après, on est repartis sur « AHEUUUIIIKÔÔ » pendant deux heures parce que Phlegmon avait récupéré la télé en me faisant remarquer mon insignifiance (« Moi, chez Mac Grégor, j’en ai défoncé 34 et j’ai gagné trois points de compétence et j’ai déverrouillé l’hélicoptère de combat »).

Alors ce soir, je suis allée sur internet et j’ai commandé l’intégrale de Dante (De vulgari eloquentia, De Monarchia, Divina Commedia et aussi tout le reste) traduite en Ourdou, et j’ai dit à Loutre que j’avais très envie de voir de la fierté dans ses yeux et qu’on allait voir ce qu’on allait voir, que j’avais pas fait un Bac A2 pour des nèfles et que moi aussi je savais qui étaient les Cathares.

– Qui étaient les Cathares ? a demandé Loutre.
– Ben un groupe dissident qui vivait au Moyen-Âge. Comme les Chiants, la secte en Vendée qui voulait pas qu’on coupe la tête de Louis XVI.
– ….
– Ben … Pourquoi tu pleures ?

 

Catégories : La vie de famille, qui donne des ulcères et provoque de l'eczéma | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “La fille qui génocidait des Davidiens à Waco en lisant la Divine Comédie

  1. Julia

    Je t’aime.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :