Développement personnel et recherche du bonheur (c’est ça…)

La fille qui avait confondu le Chemin des Dames et la route des filles de Madame Claude

 

Aujourd’hui c’est le Onze Novembre (avec des majuscules).
Moi, je suis pas très calée dans les histoires de la France, mais Loutre s’y connait beaucoup mieux, c’est pour ça que je sais que c’est la date de l’Armistice de quand on a niqué les Allemands pour la première fois.
Dans notre campagne bretonne loin de la ville, on rigole pas avec les soldats qui sont morts, parce que y’a beaucoup de personnes pas très jeunes qui habitent dans des fermes isolées qui ressemblent à la maison de la famille Sawyer dans Massacre à la tronçonneuse, et qu’elles ont souvent un papa ou un grand-oncle qui est mort dans les tranchées.
Nous, on a toujours été très volontaires pour s’intégrer dans la vie rurale de la campagne, et donc on va régulièrement à la Fête de l’Andouille ou à la Kermesse de Saint Goulven (un monsieur qui transformait le lisier en lingots d’or et qui fait jaillir la feunteun sant goulven, qui est une fontaine de chouchen que tu peux trouver à Saint-Didier, où il y a beaucoup de problèmes d’addiction).
Et donc, chaque année, on va aussi aux fêtes données pour commémorer les messieurs qui sont morts dans les tranchées, pour montrer notre solidarité et notre forte volonté d’intégration.

Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Un commentaire

La fille qui s’essayait à la méditation transcendantale à Dakshinkali sur fond de Motörhead

Hier, j’ai entendu de drôles de choses derrière la porte de notre chambre.
Dans la chambre, au départ, y’avait Loutre qui regardait une série hollandaise très haletante à propos d’un réseau de prostituées blondes et sexy qui sont pourchassées par des mafieux bruns et repoussants dans le port d’Amsterdam (où y’a des marins qui chantent mais sauf que là c’est des mafieux) (bruns et repoussants) (les mafieux, pas les marins).
Mais sauf que là, j’entendais plus les prostituées qui criaient « Help me, in plakjes snijden in de haven van Amsterdam waar zeelieden zingen » (le hollandais est une langue très douce, un peu comme l’allemand et le japonais).
A la place, j’entendais une voix qui ressemblait à celle d’Ulla (la gentille dame du Minitel qui te proposait des choses sales et payantes en 1989), et Ulla était en train de donner des ordres à Loutre, et j’ai trouvé que tout ça commençait à sentir le faisandé, alors j’ai ouvert la porte très vite et très fort  en donnant un grand coup de pied dedans, comme dans un film de Luc Besson (où il y a toujours des prostituées blondes et des mafieux bruns et repoussants, et aussi des personnes d’origine asiatique et des voitures rapides, quand on y pense).

Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | 4 Commentaires

La fille qui cherchait des alternatives acceptables au suicide collectif en période de confination

 

Avec la confination le confinement et tout ça, quand même j’ai le droit de dire qu’on se fait un peu chier dans notre maison de la campagne bretonne.

Comme on a même pas la fibre mais seulement l’ADSL de la campagne, j’arrive plus trop à regarder « Mindhunters » ni « Ozark » sur Netflix, rapport à tous les confinés qui utilisent l’internet en même temps que moi et qui font qu’avec le nombre de pixels à l’écran, tu ne peux pas affirmer que tu es devant « Strangers Things » vu que ça pourrait tout aussi bien être une rediffusion de « Marie Pervenche ».

Ce manque de Netflix génère beaucoup de frustration à l’intérieur de moi, et du coup forcément ça fait des histoires.

Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Étiquettes : , , , , | 3 Commentaires

La fille qui commençait un élevage d’Escherichia coli dans sa voûte capillaire

 

Chère Frida,

Au sixième jour de confinement, tout baigne.

Mais sauf qu’en fait, il y a quand même un truc auquel j’avais pas trop pensé au début et qui, du coup, m’angoisse un peu.

C’est le coiffeur.

Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Étiquettes : , , | 2 Commentaires

La fille qui somatisait la mort de Johnny Hallyday en développant un incontrôlable Syndrome du Hamster

 

Ce matin j’étais à l’hypermarché du coin entre deux réunions professionnelles inutiles, et j’avais beaucoup de chagrin à cause de la mort de Johnny Hallyday, surtout que le disc-jockey du magasin avait mis un best of en boucle et que la musique jouait très, très fort.

Bon d’accord, en vrai je n’en avais pas grand-chose à faire et j’étais surtout allée faire les courses après 10h et avant 11h parce que c’est la période creuse pendant laquelle tous les gens de la campagne bretonne sont en train de traire leurs vaches ou de décapiter leurs poules, ce qui laisse le temps aux néo-ruraux de rafler les derniers numéros du Ouest-France local et de faire le plein de produits végétariens qui coûtent un bras sans que tous les autres clients les regardent comme s’ils venaient de déclarer qu’ils adhéraient au parti nazi.
Lire la suite

Catégories : Développement personnel et recherche du bonheur (c'est ça...) | Étiquettes : , , | 14 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.