La meilleure façon de foirer une omelette nature

La fille qui partait chasser la courge bio du Chichiquetzal dans les forêts primitives de Gael-Paimpont

 

Depuis le début du confinage, je suis pas fière d’avouer que j’ai pas trop fait les courses.
C’est pas que ça me déplaît, parce que moi j’ai toujours aimé avoir des relations sociales avec les autres personnes qui vont chez Hyper U pour acheter du pain congelé, des tomates chimiques et des céréales au bisphénol.
C’est plutôt que Loutre aime pas trop que j’y aille, rapport à mon manque de prise de conscience écologique, politique et aussi éthique.
Loutre aime acheter des paquets de n’importe quoi, du moment qu’il y a la photo d’un monsieur avec un bonnet péruvien et une flûte de Pan ou d’une dame africaine très souriante avec un bébé accroché dans le dos.
Moi j’ai rien contre, c’est juste que ne trouve pas beaucoup de paquets de chips ou de barres chocolatées fourrées à la cacahuète avec ce genre d’image dessus, je sais pas trop pourquoi.

Lire la suite

Catégories : La meilleure façon de foirer une omelette nature, Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , | 3 Commentaires

La fille qui cherchait un tarif promotionnel sur les allers simples vers Chichicastenango (c’est au Guatemala) (à droite du Mexique)

Manif-pour-tous

Loutre me dit souvent que j’ai un petit problème de croissance. Pas au niveau physique, mais sur le plan intellectuel.
C’est à cause de ma console de jeu, moi  je pense.
Et de mes films de zombies.
Et sans doute aussi parce que je regarde un peu beaucoup Facebook, et que je rigole en lisant des tweets qui comportent des photos de chats déguisés en Megan Fox et de Chewbacca qui tripote la Princesse Leïa.
Et peut-être encore parce qu’avec mon copain Gégé, on aime bien rejouer les scènes de « Y’a-t-il un pilote dans l’avion? », et que Loutre n’aime pas qu’on arrive chez des amis en tenant un pissenlit fané dans la main et en disant « cette fleur vous est offerte par l’Eglise de la conscience inconsciente , voulez vous faire une donation ? »
Moi je vois pas trop où est le problème, mais l’autre jour, Loutre m’a rappelé que cette année,  j’allais avoir quarante ans, et c’est là que je suis allée vomir mon Kinder Bueno dans les toilettes en hurlant « La truie est en moi! » La suite, merde!

Catégories : La meilleure façon de foirer une omelette nature, La vie de famille, qui donne des ulcères et provoque de l'eczéma | Étiquettes : , , , , , | 46 Commentaires

La fille qui allait finir seule, sans amies, et crever dans le ruisseau

Comme je te l’ai déjà expliqué, ma courge trépanée, je sais pas vraiment cuisiner.
C’est d’ailleurs pour ça, entre autres, que je ne pourrai jamais prétendre au titre de blogueuse fille influente et adulée, vu que sur les vrais blogs de filles qui déchirent leur slip, les taulières elles savent toujours te suggérer la meilleure manière d’enfiler ton majeur tartiné d’ail péruvien et de fines herbes biologiques  dans le rectum du poulet de Bresse (label rouge, élevé en plein air) que tu viens d’acheter chez ton boucher-charcutier du 15e arrondissement (tu sais, celui qui est juste en face de chez le fromager qui propose les crottins de Chavignol à douze euros la pièce). La suite, merde!

Catégories : La meilleure façon de foirer une omelette nature | Étiquettes : , , , , , , , | 55 Commentaires

La fille qui venait de mettre en scène le dernier Marc Dorcel

Parce qu’un blog de fille commercialement viable comporte toujours, entre deux réclames clignotantes, une petite dose de coquinerie sexuellement correcte qui sait enchanter les lectrices et les faire délicieusement glousser derrière leur écran tandis que leur compagnon ronflote tendrement devant une émission d’AB Moteurs, une bière à la main…

La tante de Loutre est une femme merveilleuse.
D’abord, elle habite en Normandie.
Oui, je sais. Ça n’a aucun rapport. C’est juste que mon précédent billet racolait un max du côté de la Bretagne, alors aujourd’hui je me dis que si je pouvais tapiner un peu chez les normandes, j’augmenterais encore mon lectorat potentiel (et donc mes futures recettes publicitaires). Vite, la suite!

Catégories : La meilleure façon de foirer une omelette nature | Étiquettes : , , , , | 62 Commentaires

La fille qui avait vraiment donné de sa personne mais qui restait modeste

J’ai voulu faire plaisir à Loutre pour son anniversaire.
Je voulais un gueuleton inoubliable, une explosion de saveurs, un orgasme papillaire incomparable.

Alors j’ai passé deux jours et deux nuits sur les blogs de cuisine les mieux classés chez Wikio (Wikio, c’est un peu le Alain Madelin des blogs: pour que ne survivent que les meilleurs, rien ne vaut une saine mise en concurrence sous la forme  d’une lutte à mort, jusqu’à disparition complète du plus faible).
Je me suis donc fadé Papilles et Pupilles (je te recommande chaudement le formidable billet sur la fabrication des tripes et du boudin, photos à l’appui, ça vaut le détour) qu’est number ouane au classement Wikio, et puis La cuisine de Mercotte, qu’est number tou (sa devise, « un brin de pédagogie dilué dans une bonne dose de gourmandise », c’est tout un programme qui m’a aussitôt donné envie de me repasser les massacres culinaires de Maïté en boucle sur ma téloche, spécialement l’éviscération de l’anguille vivante), j’ai même parcouru l’intégralité de C’est moi qui l’ai fait en long, en large et en travers (sans parvenir à me débarrasser des souvenirs de Valérie Lemercier s’auto-parodiant chez les Nuls dans la fameuse scène où elle présente à ses invités un plat rempli de merde et où elle s’exclame « ça vous plaît? C’est moi qui l’ai fait! », mais là n’est pas le sujet, fermons cette inutile parenthèse qui fait rien qu’à me faire perdre le fil de ma connerie).

Donc j’ai lu environ deux mille recettes avec des noms à coucher dehors (comme le duo de foie gras poêlé sur son lit de figues et sa confiture d’ananas caramélisé, et ça c’est juste une petite entrée de rien du tout).
Au bout de 48 heures, j’avais encore du mal à me décider (et en plus j’avais une petite nausée qui montait, à force de mater toutes ces photos de boustifaille étalées en pleine page).

Finalement, et après m’être mis la rate au court-bouillon pendant encore une douzaine d’heures, j’ai opté pour un menu pas piqué des hannetons, je te prie de le croire, et digne des meilleurs gueuletons royaux offert par Jean-Bedel Bokassa à Giscard, que même Jean-Pierre Coffe il cracherait pas dessus, mate un peu ça:

Trop d’la balle, hein?
Classieux, raffiné, visuellement époustouflant, pas un dîner d’anniversaire de baltringue, quoi.
….
Ouais.
….

Évidemment, y’a quelques pré-requis indispensables:
– Une connexion internet qui fonctionne pour pouvoir aller sur Cityvox.
– Une réserve de thunes suffisante pour pouvoir payer l’addition et laisser un pourboire à la greluche qui t’a souri de manière crispée à chaque fois qu’elle t’a apporté les plats, le pinard et l’addition.

Catégories : La meilleure façon de foirer une omelette nature | Étiquettes : , , | 5 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.