Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés

La fille dont la voisine de derrière avait une tronche à faire de la pub pour Jex Four

Minouche, je crois que je t’ai déjà parlé de ma voisine de droite?
Je t’ai aussi parlé de ma voisine de gauche.
Est-ce que j’ai déjà mentionné la voisine de derrière?
La voisine de derrière, c’est celle qui habite de l’autre côté de la haie du jardin. Le jardin, c’est un truc genre mouchoir de poche avec quelques touffes de gazon et plein de cacas de Ted Bundy (qui est un clébard grossier sans aucune éducation, mais c’est parce que ça me gonflait trop de refiler des euros à un sous-doué boutonneux auto-proclammé « éducateur canin » qui m’aurait appris comment on dit « assis » en swahili et en finnois). La suite, vite!

Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , , , | 29 Commentaires

La fille qui te souhaitait des choses pour faire comme Ségolène Royal

La truie est en moi

Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , , | 25 Commentaires

La fille qui allait faire de toi une nouvelle Liliane Bettencourt (les emmerdes en moins)

Ma p’tite tranche de jambon Madrange©, mon cornichon Amora©, ma nouille chinoise, toi qui me permets à chaque billet de caser au moins cinq noms de marques de lessive, de parfum ou de couches pour adultes, il est temps de t’annoncer les résultats du grand concours de l’été. La suite!

Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , , , | 24 Commentaires

La fille qui hésitait entre faire les soldes et plonger nue dans une piscine remplie de lames de rasoir

Parce qu’une vraie blogueuse qui a le poil pubien conquérant (et la cellulite discrète) n’hésite jamais, année après année, à se jeter dans l’arène des modeuses déchainées afin d’en ressortir trempée de sueur et ruisselante d’hémoglobine, mais victorieuse, oui, et même triomphante, brandissant fièrement le dernier petit boléro de chez Esprit© arraché à – 40% au prix de moult contorsions et coups de pompes dans les grandes lèvres.

Ma grande duduche, je ne doute pas une seconde que toi aussi, tu sois présentement en train de te tâter grave afin de savoir si, oui ou non, tu vas risquer ta peau de shopping addict anorexique, dépressive et complètement fan de Carrie Bradshaw en te lançant dans la grande aventure des soldes d’été. La suite, bordel!

Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , , , | 23 Commentaires

La fille qui envisageait de changer de sexe et de se faire appeler Juanito del platano en la playa

Ma dinde adorée, je sais que tu adores tout ce qui tourne autour de la sape, surtout la sape hors de prix recommandée par des influenceurs et portée par des phasmes filiformes qui ont bien du mal à ne pas s’envoler quand le mistral se met à déconner un peu trop.
Sache que par chez moi, en Armorique, si tu traverses le fleuve et que tu dépasses le bistrot « Chez Yaouen et Riwalenn », la station d’essence du père Le Goff et la boulangerie de M’âme Nedelec, tu arrives au centre-ville. Et au centre-ville, y’a des magasins. Vite, la suite!

Catégories : Soirées Tupperware et furoncles pilo-sébacés | Étiquettes : , , , | 46 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.