Tourista, fièvre jaune et crash aériens

A zitella chi un temia di anda in vacanze incu e Cuppulatte Ninja

Parce qu’une blogueuse glamour et hype préfèrera toujours les plages branchées de Porto-Vecchio aux villages isolés dans les Aiguilles de Popolasca, où il est très difficile de trouver une boutique Gucci.

Avec Loutre et Phlegmon, on est en vacances depuis une semaine chez Frida.
Moi j’étais très contente de venir en Corse, rapport à tous les gens célèbres qui viennent y passer leur été.  Je disais à Loutre qu’on allait sûrement rencontrer des pipôles très connus, comme Gérard Depardieu ou Christian Clavier, qui sont peut-être pas très beaux ni très minces, mais qui jouent dans des films extraordinaires comme Astérix chez les Ch’tis ou Les Bidasses en Thaïlande (Loutre me dit que c’est pas Gérard Depardieu ni Christian Clavier qui jouaient dans Les Bidasses en Thaïlande, mais moi je sais faire la différence entre Paul Préboist et Gérard Depardieu, c’est facile: Gérard Depardieu, il est pas encore décédé).
Bon, en vrai, ça ne s’est pas complètement passé comme ça.
La suite, merde!

Catégories : Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , , , | 28 Commentaires

La fille qui faisait des parties de Monopoly endiablées avec les types d’Herri Batasuna

Parce qu’une blogueuse populaire et glamour aime faire rêver son lectorat fauché en lui racontant ses rencontres pitoresques avec les Yanomamis de l’Orénoque entre deux virées shopping à Ipanema.

Catégories : Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , , | 7 Commentaires

La fille qui avait goûté aux joies inéffables du régime spécial

SNCF: à nous de vous faire préférer l'avion!

Parce qu’une blogueuse tendance et glamour se doit impérativement de raconter à un lectorat généralement prolo et fauché ses voyages sponsorisés aux Seychelles, à Venise ou à Romilly-sur-Aigre.

Mercredi, je revenais d’un déplacement.
Bah oui parce que des fois, je me déplace pour mon travail. Ça en jette de dire ça mais en vrai, c’est pas forcément toujours très rigolo.
La preuve, mercredi.
Quand je voyage en Tégévé pour la Boîte, je suis en « Première Classe Pro ». Ça veut dire que contrairement aux gueux qui sont Seconde, on peut se gratter l’omoplatte gauche avec la main droite, rapport au fait qu’on a presque deux  centimètres de plus pour bouger. Et  puis on peut théoriquement brancher un ordinateur portable ou un vibromasseur sud-coréen à côté de son siège, ou même un rasoir électrique, ce qui est très pratique pour peu qu’on ne se trompe pas d’appareil ni d’orifice. Et donc tu te doutes bien que tout ça justifie le Paris-Vesoul au tarif d’un remplacement de prothèse de hanche à la Clinique de la Prairie en Suisse. La suite, merde!

Catégories : Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , , , | 26 Commentaires

La fille qui allait choper la dysenterie pendant son merveilleux rendez-vous en terre inconnue

Parce qu’une blogueuse hype et glamour sait toujours trouver les bons plans et les sponsors adéquats pour aller entretenir son mélanome malin sur les plages de Saint Barth’.

Hier, c’était un chouette dimanche très calme dans notre maison d’Armorique.
Dehors, il neigeait, et dedans il neigeait aussi, mais c’est parce que Phelgmon, qui est ma fille assez mal éduquée, était en train de secouer  sa tête en criant du yaourt par-dessus la chanson de Metallica qui tournait sur son mange-disque rose bonbon, et quand Phlegmon secoue sa tête, il y a quelques pellicules qui tombent, rapport au fait qu’elle est un peu grunge (oui, moi aussi j’ai du mal à réaliser qu’elle a sept ans, qu’elle vénère Kurt Cobain et qu’elle écoute Enter Sandman, ça me rapproche un peu trop du concept de mortalité et de finitude). On avait aussi fait du feu, Ted Bundy pétait vaguement dans son sommeil, Eva Braun étripait une mésange à demi-morte sur le tapis devant la cheminée, Zoul traînait son odeur de langue de boeuf décongelée et avariée sous la table du salon, et Loutre et moi on lisait des magazines éducatifs (Lire pour Loutre, Mad Movies pour moi).

La suite, merde!

Catégories : Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , , | 49 Commentaires

La fille qui avait ses entrées chez les femmes-tronc du Grand Journal (si, si)

Parce qu’une blogueuse populaire sait toujours comment te faire comprendre qu’elle sera toujours plus proche du hall d’entrée du Majestic que toi, même si c’est seulement pour y lécher le carrelage foulé par Andie MacDowell (qui devrait par ailleurs arrêter les liftings)

L’autre jour, en revenant de l’Ukraine (qui est un pays encore un peu pauvre dont les habitants clouent toujours des Tziganes sur les portes des granges pour éloigner le Mauvais Œil, mais ça passera sûrement quand ils seront rentrés dans l’Europe), en revenant de l’Ukraine donc, j’ai pris le train. Pas le train ukrainien, celui avec des poules en liberté, des skinheads et des Boys Band en route pour la capitale, mais le train français, le TGV, où on trouve aussi parfois des skinheads et des boys band, mais surtout des poules en liberté (surtout quand tu fais le Paris-Bordeaux et que tu as la chance d’être assise à côté de ravissantes jeunes filles qui retournent au quartier des Quinconces après un week-end shopping et cocaïne  aux Bains-Douches).

La suite, merde!

Catégories : Tourista, fièvre jaune et crash aériens | Étiquettes : , , , , , , , | 52 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.