Articles tagués : On se fait une rave à Kaboul

La fille qui allait faire repeindre son plafond par Jason Bourne (Full Metal Jacket in my kitchen)

Avec Loutre, on a déjeuné chez une de ses collègue de boulot, l’autre jour.
Le genre de collègue qui porte un uniforme et qui se met au garde à vous comme dans Le jour le plus long (ou La Septième Compagnie, selon comment tu ressens la chose militaire dans le dedans de toi).
Moi, les uniformes, j’avoue que ça m’a toujours un peu donné des boutons, mais c’est essentiellement parce que le docteur Pilchard, qui m’a opérée des végétations quand j’avais sept ans, en portait un, d’uniforme. Depuis, je sais pas, c’est peut-être un genre de refoulement lacanien pré-pubère qui refait surface ponctuellement, chaque fois que je vois un mec en uniforme je me mets à trembler comme une feuille en beuglant « Nan, pas les trous de nez, ça rentrera jamais! » (oui parce que pour les végétations, on te rentre l’équivalent d’une pompe à vélo en acier trempé dans les narines et on te l’enfonce jusqu’à la garde au fond de la gorge, c’est un peu comme dans Alien sauf que rien ne te sort par la cage thoracique, à la fin c’est par le larynx que tout repart à l’air libre).

La suite, bordel!

Catégories : Mère Nature, le retour à la terre et toutes ces conneries | Étiquettes : , , , , , , , | 31 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.